Ecriture : Eddy

0
94
  • L’écho de l’épopée résonne dans ma tête sonne,
    Monochrome était mon être j’voulais écrire un nouveau tome, 
    Pour éviter de choir… il a fallu choisir,
    J’ai amorcé le voyage écrit le livre que j’voulais lire…

    Les nuits étaient glacées à la cime de ces rochers, 
    Mains en l’air pointes des pieds j’ai pu frôler la voie lactée, 
    La lune brillait, je méditais elle m’a aidé à léviter 
    Et éviter l’agitation les tensions et l’aliénation

    Quelques jours de marche de réflexion…
    Le toit du monde se dessine et enrichit mon horizon
    Pas besoin de boussole j’étais dans la boue seul 
    Ce périple une bouée déchire ma camisole seul

    A cette époque une vie de rêve sans équivoque, 
    Aujourd’hui je suis solide comme le roc …que j’ai grimpé 
    Dans ma mémoire en stock dans mes entrailles un bloc 
    Aucun accro souvenir baroque ou quelques ombres qui s’entrechoquent 

    Le soleil n’eu put attendre deux heures de plus
    Alunissage effectué premières lueurs et la rosée
    Prose est posée, pause est actée fin du premier chapitre 
    L’automne débarque versant printemps me voici au pupitre

    Hier aujourd’hui un jour n’existe pas
    Temporelle est mon être vas donc savoir pourquoi 
    Il faut trouver des solutions aux interafflictions 
    Rien de tel qu’un long voyage que d’vivre la grande évasion…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici